Prévention de morsure : comment protéger nos enfants

« Un chien a mordu un enfant au visage »

« Un homme s’est fait mordre au cou par le chien du voisin »

« Une femme s’est fait sérieusement mordre par son chien »

On pense toujours la même chose : « mon chien ne mordra jamais, il est bien trop gentil! » Et pourtant… Bam! Sorti de nulle part, notre pitou qu’on pensait si doux a commis l’irréparable.

Cette phrase est souvent écrite dans les journaux lors d’incidents de morsure : « je ne comprends pas pourquoi mon chien a mordu, tout allait pourtant très bien. C’est juste arrivé ». Et bien, non, ce n’est pas juste arrivé. Dans la grosse majorité des cas, un chien va émettre plusieurs signaux avertisseurs indiquant qu’il n’est pas à l’aise dans une situation. On est donc bien prévenu par le chien. Mais peu d’entre nous savent lire cette information.

Les morsures d’enfant font souvent la une de la presse car ce type d’incident est plus impressionnant et souvent plus grave mais pourtant pas inévitable. Loin de là.

Au Québec, plus de 3 familles sur 4 possèdent un chien. Un sondage réalisé par l’AMVQ (Association des Médecins Vétérinaires du Québec) indique que les rapports statistiques rapportent 45000 cas de morsures chez les enfants et 164 000 chez les québécois, dont 51% ont été initiées par le chien de la famille. Dans ce contexte, il est plus qu’impératif d’enseigner aux parents ET aux enfants à savoir comment bien interagir et bien se comporter avec un chien.

Plusieurs schémas comme ceux-ci sont créés par des associations et des professionnels du monde canin afin de soulever et prévenir ce manque de connaissance :

 

Services Animaliers de la Rive-Sud a, de la même manière, développé un programme de sensibilisation dans les écoles de la Rive-Sud, financé par Desjardins, afin d’informer les élèves du primaire et du secondaire sur les responsabilités liées à un animal mais aussi sur le comportement canin.

Ce que doit absolument savoir un enfant :

  • Ne pas approcher un chien que tu ne connais pas (même s’il a l’air gentil!)
  • Ne jamais réveiller un chien qui dort
  • Ne jamais retirer le jouet d’un chien
  • Ne jamais jouer dans son bol
  • Ne jamais grimper sur ton chien pour jouer (il n’aime pas ça!)
  • Laisser toujours venir le chien à toi
  • Jouer avec un jouet et toujours en présence d’un adulte

Ce que doivent absolument savoir les parents :

  • Ne jamais laisser votre enfant sans surveillance avec votre chien
  • Ne jamais laisser votre enfant interagir de façon peu respectueuse avec le chien (tirer les oreilles et la queue, monter dessus, le fixer dans les yeux…) même si ce dernier n’a pas l’air d’être dérangé
  • Prévoyez un espace de retrait et de tranquillité pour le chien auquel les enfants n’ont pas droit d’accès

Ce que doivent absolument savoir les propriétaires de chiens :

  • Si votre chien est bébé, n’oubliez surtout pas sa socialisation pour en faire un futur adulte équilibré et bien dans ses poils!
  • Tenez votre chien en laisse en tout temps lors des promenades. Vous ne pouvez pas prévoir ses réactions.
  • Si un enfant court ou s’approche vers votre chien en promenade, arrêtez-le : demandez-lui de laisser votre chien s’approcher et de lui parler doucement (ou juste de ne pas interagir avec lui si vous pensez que votre chien n’aimera pas cela). Soyez celui qui gère la situation, pas l’enfant.
  • Prenez un cours d’éducation avec votre chien. Vous apprendrez autant que lui!

C’est le moment de visionner notre vidéo sur le test de consentement : mon chien veut-il des câlins ?

 

Chers parents, propriétaires de chiens et autres protagonistes, nous vous invitons à prendre part dès aujourd’hui à cette prise de conscience. Informez-vous, formez-vous, soyez curieux de ce monde qu’est le comportement canin. Plusieurs ressources peuvent vous aider à mieux comprendre ce que nos chiens nous disent :

N’hésitez pas à nous contacter pour des conseils ou de l’aide.